Azur Cheval Nature

Blog pour le cheval au naturel sans mors et sans fers, parage naturel, médecines douces et autres approches, éthologie

31 juillet 2009

S'il suffisait de retirer les fers...

Je ne crois pas qu'on ait déjà fait un post pour dire que mettre son cheval pieds nus, ce n'est pas juste retirer les fers.
Non, et cela serait trop simple.

Il faut le rappeler, déjà quand on prend cette décision, celle-ci doit être mûrement réfléchie et ne doit pas être prise à la légère. On doit se poser les bonnes questions:


- la conformation des pieds, ses particularités car chaque pied est différent: seimes, encastelure, abcès, fourbure, applombs.. Il faut considérer l'état de santé général et ne rien négliger.

- l'environnement, le cadre de vie: mon cheval a-t-il assez d'espace pour se mouvoir (le mouvement est un critère important de réussite), des copains pour son moral et pour le stimuler. Est-il enfermé en box?

- une nourriture saine et équilibrée (dans l'idéal foin à volonté + grains si besoin).

- qui fera l'entretien: un pareur pro peut-il passer régulièrement? Ou un MF compétent (faire attention dans le choix car ceci peut saboter la réussite avant même d'avoir commencé)

-Suis-je capable d'entretenir le parage?

-Puis-je sortir régulièrement mon cheval (pas forcément monté, les balades en main sont très efficaces). Suis-prêt à donner de mon temps pour cela?

- suis-je prêt à accepter de ne pas pouvoir monter mon cheval pendant quelques temps même s'il est jeune et que je veux en "profiter"?

-suis-je prêt à investir dans l'achat d'hipposandales? Et éventuellement faire un stage et acheter du matériel adéquat?

Rappelons encore une fois que les clés pour réussir sont:



- être réellement prêt dans sa tête. On ne peut et ne doit prendre une telle décision qui si on est sûr de soi et qu'on veut aller jusqu'au bout malgré les difficultés. Bien évidemment si on garde les fers pour les remettre au cas où, ce n'est pas la peine de commencer car on peut être sûr qu'on les remettra dès le premier signe d'inconfort du cheval.Si on se dit "j'essaye pour voir si ça marche", c'est déjà mal parti car on n'est pas convaincu au fond de soi. Vouloir c'est pouvoir. Il faut aussi se préparer à l'éventualité de voir le cheval souffrir et marcher sur des oeufs pendant quelques temps. Ce phénomène est normal en période dite de transition car le pied doit guérir et ceci peut durer plus ou moins longtemps selon le cheval et les moyens mis en oeuvre. Etre patient et persévérant aussi.
Souvent le pied nu est plus une philosophie qu'un choix. Il s'accompagne d'une prise de conscience dans sa vie: vouloir changer les choses, être plus écolo et respectueux de l'environnement et de la vie en général, manger plus sainement, intérêt pour le bio, retour au naturel sous toutes ses formes. C'est bien plus que retirer des morceaux de ferraille. C'est un tout qui nous touche au coeur, un retour à l'essentiel. Je ne dis pas que ceux qui n'en sont pas là n'iront pas jusqu'au bout mais ce qui est certain c'est qu'il faut en être profondément convaincu. Cela demande de l'implication.

-le choix du pareur ou une bonne formation pour le parage mais attention le parage ne fait hélas pas tout. Ajouté à cela il faut entretenir le parage si on ne peut sortir activement son cheval. Le mouvement est une des clés importantes de la réussite et il doit être primordial.

- il faut considérer les pieds comme une partie essentielle du cheval et intégrer leur entretien dans le pansage.
Un petit coup de brosse, un petit coup de râpe.

Si vous répondez négativement ou si vous n'avez pas de solution à une question, il est bon d'y réfléchir et de tenter de résoudre ce problème et trouver la meilleure alternative avant de tenter l'aventure.

Posté par azurchevalnature à 15:12 - Le parage naturel et le cheval pieds nus - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Prise de conscience

    Déjà 10 ans , je ne ferre plus.Beaucoup moins de probleme de tout sorte.Mais convertir, quelqu'un qui veux pas , c'est peine perdu.
    Alors courage, pour ceux qui en reve. Mais ne revez plus, agissez!!!!
    Et arrêter le gag:comment faire quand on va beaucoup sur la route? L'activité cheval se pratique a 99 % sur les chemins. La route s'est quand on est coincé, sinon fait de la moto , c'est mieux.

    Le poney cernaise
    12 poney (petit et grands)en activité sans fers.

    Posté par kofius, 31 juillet 2009 à 22:06
  • Euh pardon chez moi les balades l'hiver c'est bitume ou rien... Mon cheval est pieds nus depuis 9 mois, et il est très bien sur bitume (sauf changements de temps brutaux, du très sec au déluge, comme cette semaine où il est plus méfiant au trot, mais toujours bien au pas)... On n'a guère de terrains durs (j'entends caillouteux et très durs), mais surtout du bitume. Ca marche quand même. Sûr, quand il est pas à l'aise je reste à pied, et je marche avec lui, je le laisse choisir son terrain et même son allure, je propose et il voit, il gère selon ses sensations. On se fait quand même plaisir comme ça, et la transition n'est pas encore finie en plus. Mais bon moi je suis convaincue et je m'implique un max... Et je l'écoute beaucoup. Mais honnêtement il ne m'a jamais paru aussi à l'aise globalement que depuis son déferrage...

    Posté par Steph_Nello, 08 janvier 2011 à 21:09

Poster un commentaire